mardi 12 juillet 2016

Le vieil archer japonais

Un vieux maître japonais est sur le point de viser une cible à bonne distance, le soir déclinant. Un reporter occidental assiste à la démonstration. Le vieux maître fixe l’objectif, fait le vide en lui, bande son arc et lâche la corde, tout en fermant les yeux. La flèche décrit une courbe parfaite et vient se ficher au centre de la cible, que l’archer ne regarde toujours pas. Éberlué, le journaliste s’exclame : « Vous avez vu où est votre flèche ? » Le maître lui pose la main sur l’épaule et lui répond: « Non, mais ce n’est pas le plus important, mon ami. »
L’archer va tirer une seconde flèche sur la cible éclairée par une bougie, car la nuit est maintenant tombée. Le vieux maître fixe l’objectif, fait le vide en lui, bande son arc et lâche la corde, tout enfermant les yeux. Pendant que la flèche décrit une courbe parfaite et sans le moindre regard pour elle, le vieux maître part se coucher.



Le lendemain, le reporter le cherche partout et, heureux de le trouver enfin, lui demande :
- Avez-vous vu le résultat de votre dernière flèche ?
- Non.
- Elle est venue elle aussi se placer au centre de la cible, à quelques millimètres de la première !
Le vieux maître place sa main sur l’épaule du journaliste, et lui dit:
- Oui, mais ce n’est pas le plus important.
- Ah? Et qu’est-ce qui est le plus important?
- Voyez-vous mon ami, nos cultures sont fort différentes. Vous autres Occidentaux, êtes obnubilés par l’objectif Vous y pensez tant, courez tellement après lui, qu’il peut vous paralyser. Nous n’avons pas le même rapport à l’objectif. Pour nous, plus que le but, ce qui importe, c’est de poser l’acte juste (après avoir pris en compte l’objectif). C’est de faire basculer la situation du bon côté. La finalité, c’est d’être en phase. En phase avec nous-même : la force nécessaire, la visée bien sûr, mais aussi la paix intérieure. En phase avec les éléments extérieurs comme le vent, le taux d’humidité et bien d’autres encore. Si je suis en phase, je peux poser l’acte juste, et le résultat devient une conséquence de cet acte juste. Néanmoins, bien des facteurs extérieurs nous échappent (ici, une subite rafale, par exemple), et font que malgré l’acte juste, il se peut que le résultat ne soit pas atteint. Mais si j’ai fait de mon mieux, que pourrai-je me reprocher ? Pour nous, atteindre le résultat implique de s’en détacher. Ce qui doit être sera. Nos cultures sont différentes, mon ami. Différentes et complémentaires.
Blogger Tricks

dimanche 26 juin 2016

Monopoly

"Ma grand-mère était une personne merveilleuse, elle m'a appris à jouer au Monopoly. Elle a compris que le but du jeu, c'est d'acquérir, qu'en accumulant tout ce qu'elle pourrait, elle deviendrait "la maîtresse du jeu". Puis elle me répétait toujours la même chose. Elle me regardait et disait : "Un jour, tu apprendras à jouer". Un été, j'ai joué au Monopoly presque chaque jour, toute la journée, et cet été-là, j'ai appris à jouer le jeu. J'en suis venu à comprendre que la seule manière de gagner est de se dévouer totalement à l'acquisition. J'en suis venu à comprendre que l'argent et la possession sont les moyens de marquer des points. Et à la fin de cet été, j'étais plus impitoyable que ma grand-mère. J'étais prêt à contourner les règles s'il le fallait, pour gagner la partie.
L'automne venu, nous avons joué de nouveau. Je lui ai pris tout ce qu'elle avait. Je l'ai regardée donner son dernier dollar et abandonner le jeu, complètement battue. Puis, elle m'a appris une chose de plus. Ainsi, elle m'a dit : "Maintenant, tout retourne dans la boîte. Toutes ces maisons et ces hôtels. Tous les chemins de fer et entreprises de services publics...Tous ces biens et tout cet argent merveilleux...Maintenant, tout retourne dans la boîte. Rien de tout cela ne t'appartenait. Tu étais excité par tout cela pendant un moment. Mais c'était là avant que tu prennes place à cette table "et ce sera là après ton départ : les joueurs viennent, les joueurs partent. Maisons et voitures...Titres et vêtements...Même ton corps.
"

Zeitgeist : Moving Forward de Peter Joseph - 26 Janvier 2011



Le Mouvement Zeitgeist est une organisation internationale qui plaide pour la construction d'un monde durable et préconise une transition mondiale vers un nouveau modèle économique appelé un « Modèle Économique Basé sur les Ressources ».

http://www.mouvement-zeitgeist.fr/

lundi 6 juin 2016

Divination

« Que dois-je faire ? » : voilà une question que tout être humain s'est posée à un moment ou un autre de sa vie. Certains demandent conseil à leur famille ou à leurs amis, d'autres cherchent de l'aide auprès d'un thérapeute, ou font appel à un astrologue.

Quelle que soit la méthode utilisée, les gens veulent des réponses rapides. Il existe des centaines, voire des milliers de techniques divinatoires qui fournissent des réponses quasi instantanées. Cela va des plus connues, telle la cristallomancie (avec une boule de cristal), aux plus obscures, comme la capnomancie (divination par la fumée). On trouve ainsi différentes méthodes divinatoires dans l'histoire de l'humanité (astrologie, runes, tarot, feuilles de thé, cartes à jouer, dés, boule de cristal, lignes de la main et voyance...). 

Futhark, la plus ancienne forme d’alphabet runique

A titre d'exemple : la bibliomancie, la réponse à une question est obtenue en choisissant au hasard un mot ou un passage d'un livre. Si la Bible fut le livre de référence pour la bibliomancie, on utilisait aussi les épopées de la Grèce antique, la poésie ou les œuvres de Shakespeare. De nombreuses personnes pensent que la bibliomancie est le pendant occidental du Yi-king, Le Livre des mutations, un système de divination élaboré par les Chinois il y a plus de quatre mille ans. La personne qui consulte le Yi-king lance des tiges d'achillée ou des pièces de monnaie, et la réponse à sa question lui est fournie par la manière dont elles tombent.

jeudi 26 mai 2016

Collaboration


dimanche 1 mai 2016

Donner

"Il est plus doux de donner que de recevoir."
Epicure

"Si tu ne donnes plus, tu n'as rien donné."
Antoine de Saint-Exupery

"Et si l’on peut te prendre ce que tu possèdes, qui peut te prendre ce que tu donnes ? "
Antoine de Saint-Exupery

"Quand tu donnes tu perçois plus que tu ne donnes, car tu n'étais rien et tu deviens. "
Antoine de Saint-Exupery 

"Il faut exiger de chacun ce que chacun peut donner. "
Antoine de Saint-Exupery