mercredi 2 mars 2011

Qu'est ce que l'Humain ? 2-4

Une longue tradition philosophique construit le concept d’humanité en opposition à celui d’animalité. Seule créature à posséder la raison et le langage, il est également le seul à pouvoir se représenter sa propre fin, ce qui confère à l’Homme une dignité particulière.

Toutefois, par sa capacité d’être libre, l’Homme reste difficile à cerner. Trouver une définition impliquerait de pouvoir effectuer une synthèse par laquelle on caractériserait ce qui, en l’être humain, resterait toujours identique à lui-même. Chaque tentative de définition de l’Homme charrie son lot de croyances morales et d’idéologies politiques, d’autant plus puissantes qu’elles semblent soutenues par les certitudes scientifiques de leur époque.

Les représentations artistiques de l’homme au fil de l’histoire

Les premières représentations d’Hommes datent de la préhistoire. Se pensant lui-même comme un être ayant des besoins primaires (se nourrir, se reproduire), l’Homme a très vite conscience de l’inéluctabilité de sa propre mort. 

L’Antiquité voit apparaitre des représentations plus étoffées : Alors qu’en Egypte l’homme est représenté comme un être social, avec une religion, des croyances, des mythes et des superstitions, la Grèce s’attache à représenter l’Homme suivant des canons esthétiques qui définissent les proportions idéales du corps.

La Renaissance marque l’émancipation des pouvoirs de l’Eglise en vigueur au Moyen-âge. Léonard de Vinci avec l’Homme de Vitruve, place de façon symbolique et universelle l’Homme au centre du cosmos, microcosme au cœur du macrocosme.

A l’occasion des progrès scientifiques réalisés au XXème siècle, l’homme est  amené à ajuster la représentation qu’il se fait de lui-même. Les sondes Pioneer sont porteuses d’un message de paix rédigé à l’intention d’intelligences extra-terrestres. Il est édifiant de noter que ce message formulant une représentation de l’Homme s’appui sur des données anthropologiques et biochimiques. De même, le message des Sondes Voyager ou celui émis par le radiotélescope d’Arecibo reprennent ces données anthropologiques en y incluant des données génétiques et culturelles.

Il existe une étonnante similitude de démarche, entre cet Homme de Vitruve et les messages des programmes spatiaux : tous cherchent à définir l’Humain, et la place qu’il occupe dans l’Univers. Il est intéressant de constater que L’Homme est finalement le seul être vivant qui s’essaye au périlleux exercice de se définir lui-même…

L’Humain, animal rationnel ou animal spirituel ?

D’après Aristote, l’homme est un animal qui par nature doit exercer au mieux son intellect et sa raison. C'est par la conscience du juste et de l'injuste que l'homme de distingue des animaux sociaux. Toutefois le philosophe est conscient des limites cognitives de la raison humaine, ainsi que de la force des passions.

Blaise Pascal ne croit pas que la raison puisse gouverner efficacement les passions. Il discerne plutôt entre les deux ennemies une lutte sans merci et sans trêve. L’Homme est un animal toujours divisé et contraire à lui-même. Le philosophe émet l’hypothèse que l’Humain a perdu sa nature originelle, pour en avoir une pareille à celle des animaux. C’est par la spiritualité qui cherche à retrouver sa condition perdue.
 
L’Humain, un être porteur de dignité


Si l’Homme n’est pas en adéquation avec sa nature, c’est peut-être simplement parce qu’il est libre. C’est par ses seuls choix qu’il souscrit aux exigences de la morale, ou s’y soustrait. C’est cette capacité de s’élever par liberté au dessus de ses penchants animaux qui donne à l’Homme sa dignité.
L’homme apparait comme un être perfectible. Il a la nécessité et la responsabilité de s’accomplir, de se réaliser. Au "Connais-toi toi-même" de Socrate, répond le "Deviens qui tu es" de Nietzsche…

Conclusion

C’est toujours au nom de ce qu’est l’Homme ou de ce qu’il doit être que l’on prescrit ce qu’il faut faire et ne pas faire. L’idée d’humanité est donc le lieu de toutes les confusions et l’enjeu de toutes les querelles de légitimité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire