lundi 21 mars 2011

Lanza del Vasto (1901-1981)

Giuseppe Giovanni Luigi Enrico Lanza di Trabia, dit Joseph Lanza del Vasto, connu sous le patronyme de Lanza del Vasto  est né le 29 septembre 1901 à San Vito dei Normanni, Pouilles, (Italie).
Tout en préparant un doctorat de philosophie à Florence, Lanza del Vasto s'adonne à la poésie, au dessin et à la ciselure. En découvrant la Trinité de Thomas d'Aquin, il revient au christianisme qu'il avait oublié. Lanza del Vasto parcourt, à pied surtout, les chemins d'Italie et de France, visitant les hauts lieux en quête de vérités simples, d'évidences et de beauté.

En 1937 Lanza del Vasto rejoint Gandhi en qui il voit celui qui apporte une solution aux problèmes des hommes, ouvre les chemins de la Paix par la non-violence, propose une réponse aux excès et désordres, aux fureurs de la civilisation technicienne et mercantile.

En 1943 Lanza del Vasto publie le "Pèlerinage aux Sources" où il parle de sa rencontre avec Gandhi, mais aussi avec les sages et les ascètes de l'Inde.

En 1948 Lanza del Vasto se marie avec Chanterelle (Simone Gebelin) qui partage avec lui l'amour de la musique grégorienne et populaire. Il fonde une première communauté de l'Arche en Charentes, qu'il fermera deux ans plus tard devant les problèmes rencontrés. Il en profitera pour rejoindre Vinoba en Inde. Celui-ci parcourt le pays demandant de partager la terre avec ceux qui n'en ont pas.

En 1955, Lanza del Vasto reprend la vie communautaire à Bollène, dans la vallée du Rhône, en tenant compte des leçons de l'échec précédent. Il consacre sa vie à la communauté de l'Arche, à écrire son oeuvre philosophique et engagée. Il lance des actions non-violentes. Il jeûne à Rome 40 jours pour demander au Pape une condamnation claire des armes de destruction massive et une reconnaissance de la non-violence. Il jeûnera plusieurs fois quinze jours contre les tortures en Algérie, contre les essais nucléaires et en soutien aux paysans du Larzac.

Lanza del Vasto trouvera le temps de parcourir le monde sur tous les continents pour parler de la non-violence, de la vie intérieure, de l'Arche, pour alerter les hommes du risque d'un déluge fait de main d'homme qui pourrait nous emporter tous.

Lanza del Vasto est mort le 5 janvier 1981  Elche de la Sierra, Albacete, (Espagne). Son corps repose à la Borie Noble, dans l'Hérault.


Sa pensée

Lanza del Vasto, philosophe, artiste, poète et mystique chrétien contemporain, est un militant de la paix. Il s'est efforcé, toute sa vie durant, de faire prévaloir l'idée d'une « civilisation de l'Amour » sur les désordres sociaux.

Pour lui, si l'humanité s'est enlisée dans la violence et la dysharmonie, c'est qu'elle s'est coupée de sa source divine. Les conflits actuels procèdent, par conséquent, du « péché originel ». Ainsi, à travers les éléments symboliques de la Genèse, Lanza del Vasto comprend que l'humanité, probablement symbolisée par Adam, a commis l'erreur de manger le « fruit de l'arbre » situé « au milieu du jardin ». Autrement dit, elle a utilisé à des fins personnelles le trésor logé au fond de son être : la divine conscience créatrice.  L'humanité a connu ainsi le manque, le besoin matériel, l'envie de posséder, la jalousie… et le conflit avec l'Autre.

Ainsi, l'homme doit comprendre que son véritable besoin consiste à se donner. Car c'est en donnant qu'il permet à sa source divine intérieure de couler en lui et de l'abreuver. C'est en donnant qu'il devient une source d'eau pure pour l'Autre et qu'il s'ouvre à la sienne.

Les actes quotidiens accomplis dans cet esprit sont donc, pour Lanza del Vasto, un des moyens de rétablir en soi et autour de soi l'harmonie originelle. Cela nécessite d'aimer la matière et le corps comme un moyen de glorifier l'esprit, tout en faisant de ce dernier le Maître absolu.

Mais là où culmine le génie de Lanza del Vasto, c'est dans sa conception extrême du don de soi qui, selon lui, consiste également à stopper la négativité d'autrui en lui faisant prendre conscience de ses erreurs ou en les réparant à sa place dans le cas où il s'y refuserait…

A la suite de sa rencontre avec Gandhi qui en fit son disciple et le surnomma « Le serviteur de la paix », Del Vasto fonda avec son épouse « L'Arche », première communauté fraternelle œcuménique préconisant la purification intérieure et l'ordre social fondés sur le principe gandhien de la non-violence, sur l'Amour des autres et de la nature ainsi que sur la revalorisation des tâches quotidiennes.

En fait, la mystique de Lanza Del Vasto est des plus concrètes : elle consiste à vouloir raccommoder le tissu fraternel par la seule force de l'Amour. « Le pèlerinage aux sources » 


Quelques unes de ses œuvres

Le Pèlerinage aux sources: Cet ouvrage nous fait revivre de façon concrète la quête mystique d'un homme à la recherche de la vérité évangélique en un pays où l'on pratique les béatitudes prêchées par les Occidentaux. Une langue poétique et chaude nous rend intimes les divers événements-avènements que vit le pèlerin.

Approches de la vie intérieure: Ce livre constitue le cœur du message de Lanza del Vasto : "La Lumière, ou vérité ou Dieu ; le Moi ou vie intérieure ; le Toi ou respect, justice, charité, non-violence et attente active du Royaume des Cieux".

La trinité spirituelle: La Trinité, le nombre "trois", le nombre de la relation, est la structure de l'univers et de l'esprit humain. La Trinité spirituelle esquisse la voie philosophique du dépassement des tensions et des conflits dont la marque est le "deux". La triade résout les contradictions et conduit par palier jusqu'à la "Relation absolue" de la Trinité Divine.

Eloge de la vie simple : Principes et préceptes du retour à l'évidence : Procès de l'Occident et œuvre poétique, cet ouvrage ouvre les voies de la non-violence, du retour à la vie simple, à l'évidence perdue. "Évidence, c'est-à-dire authenticité : éprouver la vérité, comme on goûte l'eau d'une source".

Les quatre piliers de la paix: La vérité est une et universelle, affirmation qui l'amène à une réflexion oecuménique et à chercher les traces de cette vérité dans les religions dites païennes.

Judas: L'auteur rassemble dans l'intelligence du traître Judas "toutes les sortes d'hérésies". Il décrit son livre comme "un piège dont on doit se déprendre" 
 
Citations de Lanza del Vasto

"Donne tant que tu as. Quant tu n'as plus rien, demande. Donne à d'autres l'occasion de te faire du bien. C'est une secrète et très fine charité."

"Tais-toi beaucoup pour avoir quelque chose à dire qui vaille d'être entendu. Mais encore tais-toi pour t'entendre toi-même."

"La joie a la nature du plaisir et la profondeur de la douleur."
           
"L'amour est l'évidence de la vie."

"Tu veux un Monde meilleur, plus fraternel ? Et bien commence à le faire avec ceux qui le veulent. Fais-le en toi et autour de toi, fais-le avec ceux qui le veulent. Fais-le en petit et il grandira!"



Lanza Del Vasto: De la non-violence et de Gandhi 1 et 2

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire